Comment déterminer sa période de fécondité?

Sharing is caring!

Si connaître sa période de fécondité peut être un moyen de contraception, il est aussi indispensable pour les couples en désir de maternité de la connaître afin de faire l’acte sexuel au bon moment.

Calculer sa période de fécondité revient préalablement à maîtriser son cycle menstruel, ce qui permettra ensuite de déterminer l’événement le plus important du cycle : l’ovulation!

Lire aussi: Comment calculer votre cycle menstruel

Qu’est-ce que l’ovulation et quand a-t-elle lieu ?

L’ovulation est la libération de l’ovule par l’ovaire (les ovaires sont des organes de l’appareil génital féminin, lieu de fabrication des ovules). C’est la fusion entre l’ovule et le spermatozoïde qui aboutit à la formation de l’œuf, point de départ de la croissance d’un bébé. En général, elle a lieu le 14ème jour avant l’apparition des règles. Les ovules libérés ont une durée de vie de 12 à 24h.

Comment calculer sa période de fécondité ?

La période de fécondité est la période pendant laquelle la rencontre entre le spermatozoïde et l’ovule est possible. En considérant la durée de vie des spermatozoïdes qui est de 3 à 5 jours en moyenne au sein de l’appareil génital de la femme, et celle de l’ovule qui est de 12 à 24h, on peut en déduire que la période fertile s’étend sur 4 jours avant l’ovulation et 24 heures après l’ovulation.

Par exemple, si l’apparition de votre règle est prévue pour la date du 24 du mois

L’ovulation = 24-14 = 10, donc votre ovulation a eu lieu le 10 du même mois, et la période de fécondité s’étend  donc du 06 au 11 du mois.

Néanmoins cette technique d’identification du jour d’ovulation n’est pas applicable chez les femmes ayant un cycle irrégulier, pour lequel elles ont du mal à prévoir le jour du début des règles. Pour les femmes dans cette situation, il est préférable de se fier à d’autres techniques, comme les suivantes :

La courbe thermique

Pour avoir des renseignements fiables, la courbe thermique doit être tracée sur au moins trois cycles afin d’établie une moyenne.

Le tracé de la courbe thermique consiste à prendre sa température tous les matins au réveil, à la même heure, avec le même thermomètre, de la même façon (dans les aisselles, la bouche, le vagin ou l’anus) et avant toute activité physique. Cette température doit être notée sur une feuille adaptée, sur laquelle on rapporte aussi d’autres renseignements (le jour des règles, les traitements en cours, les rapports sexuels, l’état de santé). Vers le milieu du cycle, on remarquera un pic inférieur, où la température est la plus basse, et un pic supérieur où elle est la plus élevée. C’est la progestérone, à l’origine de l’ovulation, qui provoque cette hausse. Ce pic représente donc le jour de l’ovulation.

NB: La survenue d’une fièvre (paludisme par exemple) fausse complètement la courbe

 

Autres signes permettant d’identifier l’ovulation

Attention, les signes physiques décrits varient d’une femme à l’autre, c’est pourquoi il importe de connaître son corps.

1-La glaire cervicale

La glaire cervicale est une sécrétion blanchâtre produite par le col de l’utérus et qui s’écoule par le vagin. A l’approche de l’ovulation, elle se modifie et devient beaucoup plus abondante, moins épaisse, filante, translucide, elle ressemble au blanc d’œuf et peut être étirée entre les doigts. Pour connaître la date de l’ovulation, vous pouvez donc vérifier chaque matin, avant la toilette intime, l’aspect de la glaire cervicale. Elle favorise la mobilité des spermatozoïdes en les conduisant jusqu’à destination.

2-La libido

La plupart des femmes peuvent sentir leur appétit sexuel s’accroître autour de la date de l’ovulation. Ce sont les hormones qui provoquent ces pulsions sexuelles beaucoup plus vives. Alors Monsieur, Madame, c’est le moment de vous offrir des instants coquins si vous désirez une grossesse – et des instants câlins dans le cas contraire (ou un préservatif si les câlins ne suffisent pas)

3-Tension mammaire

L’ovulation déclenche également une fermeté des seins chez certaines femmes.

4-Douleur pelvienne

Aussi d’autres femmes peuvent être prise de douleurs du bas ventre. Cela survient au moment de l’expulsion de l’œuf par l’ovaire.

5- Autres outils

Il existe des tests (semblables aux test de grossesse) en pharmacie qui vous permettent de savoir si vous ovulez.

Des applications mobile aident aussi à y arriver. Il suffit de connaître et d’entrer la date de ses dernières règles et la durée de son cycle.

 

Le blog de Arayaa, tout ce que votre médecin n’a pas le temps de vous expliquer en consultation!

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *