Le gros ventre est-il le fait de la consommation de bière?

Sharing is caring!

La représentation collective du physique de l’homme (genre) idéal inclus un ventre plat, la fameuse tablette de chocolat. Mais il n’est pas rare de rencontrer des hommes avec un ventre proéminent. Ces gros ventres sont souvent associés à la boisson exagérée de bière et d’alcool. Au point où l’expression anglaise pour désigner ce ventre est beer belly (ndlr ventre de bière).

Je vous amène après une revue de littérature rigoureuse à découvrir la vérité sur le sujet qui devient comme une épidémie chez les hommes à partir de la quarantaine.

Gros ventre et consommation de bière : où est le rapport ?

Pour avoir une réponse à cette interrogation, je vous emmène dans le pays emblématique de la bière: l’Allemagne. Des chercheurs suédois de l’université de Göteborg  sont descendus mener leur étude dans l’un des pays de la bière : l’Allemagne. Les résultats ont été publié dans les revues les plus respectables du monde tel l’ European Journal of Clinical Nutrition. De nombreuses autres études ont été faites dans d’autres pays du monde. Des dizaines de milliers de personnes ont participé aux études.

Les résultats sont sans équivoque : la bière n’est pas responsable de l’obésité abdominale. Du moins, elle ne s’en prend pas isolément au ventre. La bière est plutôt responsable d’une augmentation de graisse dans l’ensemble du corps avec une préférence pour le tour de taille.

Avant que vous ne me mépreniez, sachez que la consommation de bière est nocive pour votre santé. La bière et l’alcool en général sont responsables de nombreuses maladies que vous connaissez surement. Mais elles ne sont pas responsables de la grosse bide !

Lire aussi: ventre plat:comment empêcher la graisse de se stocker?

Gros ventre: danger!

Selon une étude pilotée par plusieurs scientifiques dont Francisco Lopez-Jimenez, un cardiologue du Minnesota, dans les Annals of Internal Medicine et relayée par The Telegraph, cette corpulence particulière présente un plus grand risque de mortalité qu’un empâtement mieux réparti ou même l’obésité.

Il en est ressorti que les personnes en surpoids du point de vue de l’indice de masse corporelle présentaient un taux de mortalité global inférieur à celui de leurs homologues plus minces mais pourvus d’un ventre saillant.

L’obésité centrale représenterait ainsi un risque deux fois plus élevé de mortalité!

Si la situation est aussi critique pour l’obésité centrale, c’est bien à cause de la mauvaise répartition de la graisse. Ce gros ventre, sorti de nulle part, est ainsi le signe d’un volume inférieur de masse musculaire, ce qui n’augure rien de bon en terme de longévité et implique une dérégulation métabolique.

Le docteur Lopez-Jimenez achève dans The Telegraph:

«Nos découvertes suggèrent que les personnes touchées par l’obésité centrale pourraient représenter une cible importante du point de vue de la modification de leur style de vie et de nouvelles stratégies préventives.»

Vous voulez des astuces pour mieux gérer ce ventre? Lisez les astuces du Dr Akpo ici.

Sharing is caring!

2 Commentaires

  1. C’est une véritable problématique car si autrefois les Camerounais considéraient le gros ventre comme un signe d’aisance matérielle, actuellement ils ont commencé à comprendre qu’il s’agit d’un véritable problème de santé et d’hygiène.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *