Slurp, tch tch, tic-tac, glouglou, crissement, craquement, claquement: ces bruits qui nous enragent

Sharing is caring!

Le rot, le glouglou, le grincement, la mastication, les raclements vous enragent ! vous êtes misophones!

La misophonie, littéralement « haine du son », est une réaction exagérée et inadaptée déclenchée par des sons spécifiques. Ces sons proviennent souvent des personnes de l’entourage. Les sons produits par le misophone lui-même ne déclenchent pas ces émotions.

Il s’agit d’une haine très ciblée de certains sons, entraînant un évitement des situations ou des personnes associées à ces bruits.
Ces bruits incluent le slurp de l’aspiration de liquides quand on boit, le raclement de gorge, les grincements, les tch tch de la mastication, le glouglou de la boisson quand on déglutit, l’éternuement, le bâillement, l’eau de la douche qui coule, le rire, le ronflement, la toux, le fredonnement, le sifflement, la façon dont certaines consonnes sont dites, des sons répétitifs, le cliquetis du clavier ou de la souris du voisin, d’ordinateur, le tic-tac de l’horloge. Le bruit d’une craie sur un tableau. Le claquement de langue. Les crissements. Une cuillère qui tombe. Un brosseur trop entreprenant.

Le misophone est irrité par ces bruits. C’est un calvaire pour lui.

Souvent, les sons produits par l’entourage proche, comme la famille, provoquent des réactions plus fortes que si le même son était produit par un inconnu.

Selon la gravité, il peut y avoir de graves conséquences pour les personnes qui souffrent de misophonie. Le trouble pourrait empêcher les patients de se créer des relations, de participer à des activités sociales, ou même de sortir de la maison.

 

Aucun traitement ne semble efficace.

Cependant, une technique de  »désensibilisation » consisterait à écouter les sons qui dérangent en les associant à un autre son plus agréable. L’on peut parfois s’aider également de protections auditives pour éviter ces bruits.. De même, rien que le fait d’en parler peut aider.

Nous mettons sur pied un réseau de personnes souffrant de ce mal pour mieux le combattre.

Appels à toutes les personnes concernées, envoyez-nous vos trucs et astuces pour faire face à la misophonie au quotidien. Si ça fonctionne pour vous, cela peut vraiment être bénéfique à d’autres personnes dans la même « galère » que vous : Pensez-y !

Sharing is caring!

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *